Recherche dans la catégorie

MATERNITÉ

MATERNITÉ

Des conseils pour une jeune maman

L’idée initiale était de publier ce billet pour la Fête des Mères. Mais manque de bol, le quotidien a pris le dessus et le temps est venu à manquer. Pour mon entourage, 2016 aura été une année fertile: les bébés ont pullulé autour de moi et mes chères amies sont devenues mamans.
J’ai alors été promue au rôle de « tata » et, par procuration, j’ai plongé dans cet univers qui m’était jusqu’alors totalement inconnu. C’est fascinant de voir à quel point la maternité est une expérience unique et propre à chacune. Si chaque femme a une approche différente, toutes ont cette même brillance dans le regard quand elles parlent de leurs petits. C’est pourquoi j’ai demandé à certaines d’entre elles de partager leurs précieux conseils à l’attention des jeunes mamans ou mères en devenir.

Image: @mariloubiz

Demander de l’aide

Il ne faut pas avoir honte de demander de l’aide. Ça semble évident mais ce n’est pas toujours facile d’admettre qu’on a besoin de soutien. Il n’existe aucun mode d’emploi pour les jeunes parents et il est impossible de faire des généralités quand il s’agit de prendre soin d’un nouveau-né. Donc on n’hésite pas à crier au secours! On se rend compte qu’au final les gens sont plutôt contents de nous venir en aide et en ce qui nous concerne, même après deux ans, on sollicite encore nos familles respectives.
H., maman de Timothée âgé de 2 ans et demi

La base

Prévoir un bon anticernes, histoire de cacher au mieux la misère!
E., maman de Noah âgée de 11 mois

Prendre soin de soi

Mon conseil: ne pas s’oublier. Prévoir de temps à autre une manucure, un soin, une séance de sport, peu importe… Pour autant que ce soit quelque chose pour vous et qui vous fasse plaisir. Ça paraît dérisoire pour les femmes qui ne sont pas encore mamans mais une fois que l’enfant est là, ces moments sont comme une oasis au milieu du désert. Et on est encore plus content de retrouver son bébé ensuite!
S., maman d’Alessio âgé de 2 ans 3 mois

Image: @kaityandpip

Profiter

Je dirai la chose suivante: bien évidemment que devenir maman ça change le quotidien. Mais quand on dit que tout devient compliqué, c’est faux: les choses sont compliquées quand on les complique. Écoutez-vous et faites-vous confiance. Vous avez envie de sortir? Sortez! Vous voulez voyager? Foncez! Avec un peu de logistique, de patience et des attentes différentes, on y arrive. Et surtout, dites-vous que bien assez tôt ce petit être qui révolutionne votre quotidien n’aura plus besoin de vous… Alors même si parfois se lever à 3h du matin c’est rude, on en profite. De son petit cou tout doux. De son petit coeur qui bat. De ses petits bras qui vous cherchent. C’est que du bonheur! Même si heureusement, Dieu créa les grands-parents pour qu’on puisse aller boire des coupettes à deux ou entre portes de temps en temps.
D., maman d’Alice âgée de 7 mois

S’écouter

Avec 1001 théories sur comment nourrir votre enfant, comment le faire dormir, comment le divertir ou encore comment le porter, chacun a son opinion sur comment vous devriez l’élever. Le plus simple c’est de n’écouter personne et faire comme on le sent. On prend juste les conseils dont on a besoin.
C., maman de Julien âgé de 9 mois

Comprendre que ce qui nous convient ne va pas forcément à l’enfant

Une fois que bébé est là, ne pas avoir peur de le faire porter par d’autres personnes. Il s’habitue ainsi à être dans d’autres bras que ceux de papa/maman et ça rend les choses plus faciles lorsque vous devez vous absenter un moment ou quand vous reprendrez le travail.
Aussi, garder une vie de couple est nécessaire: n’hésitez pas à le confier de temps à autres à la nounou ou aux grands-parents histoire de préserver ces moments à deux.
Et parce que plus bébé dort, plus les parents heureux: on instaure un rituel avant le coucher. Câlins, histoire ou encore berceuse, c’est quelque chose qui n’est pas évident à mettre en place mais qui paye sur le long terme.
Ah, et une fois qu’ils sont plus grands, apprenez à devancer leurs bêtises…
Finalement, il faut surtout veiller au bien-être de l’enfant. Souvent, nos habitudes ou notre éducation nous poussent à penser d’une certaine manière mais il faut savoir se détacher de ça pour différencier ce qui convient à l’enfant de ce qui nous sied à nous.
C., maman de Fabio âgé 5 ans 1/2 et de Luca, âgé de 4 ans

Image: @ajoyfuljourney

Se faire confiance

C’est comme si lorsqu’en devenant maman, on s’ouvrait au jugement de tous alors qu’on a absolument rien demandé. Tout le monde aura une théorie sur absolument tout et on devient vite submergé. Mais le fait est qu’au fond de nous, on sait quel est le mieux pour nous et pour l’enfant. L’instinct maternel a rarement tort. Donc on se fait confiance et on avance!
S., maman de Vadim âgé de 1 an, de Roman âgé de 2 ans et 9 mois et d’Elise, âgée de 3 ans et demi

Former une team avec son partenaire

Au même titre qu’on doit être deux pour faire un enfant, on est aussi deux à l’élever. Du coup, quand il s’agit de l’éducation de la petite, j’essaie de voir mon couple comme une team. Une team portée par des intérêts communs où le bien-être de notre enfant est primordial. Cela m’aide à laisser mon caractère très protecteur un peu de côté pour que mon partenaire trouve sa place.
V., maman de Lara âgée de 11 mois

Ne pas avoir peur des erreurs

Des tas de personnes essaieront d’apporter leur grain de sel donc je vais être simple: vous êtes/serez une maman formidable. Ne vous focalisez pas sur la « justesse » de vos actes car après tout, il est impossible d’avoir tout juste tout le temps et ce, même si on a les meilleures intentions. Ce qui compte c’est d’essayer et de faire les choses avec amour. On commet toutes des erreurs. On est toutes coupables de vouloir pousser-influencer nos enfants dans un certain sens. Mais j’estime ses erreurs nécessaires car c’est grâce à elles qu’on évolue. Et puis bon, ces quelques bourdes se transforment toujours en bons sujets de conversation lors des dîners entre mamans.
R., maman d’Axel âgé d’1 an